Bienvenue à Saint-Jacut-Les-Pins

notre-dame du pont d'arzLa chapelle Notre-Dame du Pont-d'Arz (XVème siècle). Située au bas d’un coteau, tout près de l'Arz, au bord de la route Peillac, Allaire. Il s'agit d'un petit édifice de forme rectangulaire, entièrement défiguré par une restauration du XXème siècle.

Elle possède un clocheton carré en ardoises au milieu de son toit. L'édifice comporte des contreforts et des portes à cintre brisé. Elle a abrité durant longtemps une statue en bois de la Vierge, datée du XVème siècle et très vénérée dans la région. A l’origine elle aurait servi à l’usage des lépreux de la Lardrie : elle s’appelle Notre Dame du Pont d'Arz à cause de la statue : une madone portant l’enfant Jésus sur le bras gauche, cette statue est en bois du pays sculptée dit-on par un homme de Tressel qui aimait travailler le bois. Les religieuses, dès leur origine, ont toujours eu une très grande dévotion pour Notre Dame du Pont d'Arz, sans doute parce que la maman de la fondatrice est originaire de la Lardrie. Sous la terreur l'Abbé Monnier y célébra souvent : messes, mariages, baptêmes. Au XVIIIème siècle, un retable est sculpté par un menuisier de Saint Vincent qui n’utilisera que son couteau comme outil. Le 15 mai 1745, sa première cloche est bénite par l'Abbé Philippe recteur et porte le nom de Marie Bonne Julienne Alexis. Fin août 1794, la cloche est démontée pour être fondue. Le 28 août 1828, bénédiction de la cloche actuelle par le recteur Le Corvoisier : son nom est Jeanne Marie Perrine ; son poids est de 64 livres ; son parrain : Jean-Marie Blanchard, sa marraine : Perrine Marquier. En 1927, l'Abbé Le Petit fait restaurer la chapelle sans reproduire le chapitre qui protège la porte du fond, les murs sont surélevés de près d’un mètre et deux fenêtres ajoutées côté nord. La statue est repeinte par Soeur Saint Brieuc de la communauté. En 1981, la statue est à nouveau restaurée, en particulier la main de la vierge et celle de l’enfant Jésus. En 2001, restauration de la toiture, des murs et du plafond. Le retable est restauré par Gilbert Le Goël de Bieuzy les Eaux. Le 20 mai 2002, inauguration par Alain Hercouët, Maire et Monique Audiger Maire honoraire. Le 3 juillet 2008, bénédiction d’une seconde statue Notre Dame du Pont d'Arz (le sculpteur étant Karl Krug) : la première ayant été mise en lieu sûr pour éviter les vols. Autres Statues : Saint Armel en bois polychrome terrassant une vouivre (serpent) – Marie Reine de la Paix en plâtre représentant la vierge couronnée. La Frairie est composée de le Val, Tressel, le Pont Robert, la Lardrie, le Pont d'Arz, la Pihardaie. Les rogations avaient lieu le mardi matin précédant l'Ascension. Les vêpres avaient lieu le lundi de Pâques suivies d’une fête champêtre. Les sonneries : Vincent Guinais du Val et Jean François Hercouët ont été les deux derniers à officier. Notre dame du Pont d'Arz a toujours été vénérée pour demander de la pluie par les habitants de Saint Jacut, Peillac, Saint Vincent, Saint Martin (sources : écrits du Chanoine Le Breton, archives des soeurs, Lucien Hercouët, Maurice Dayon) ;